Nos activités sont orientées vers les axes  suivants

Vulgarisation des droits des personnes handicapées notamment le droit à l’éducation

Afin de contribuer à l’appropriation des conventions relatives aux droits des personnes handicapées, nous  informons le public  sur les différents instruments normatifs , les textes législatifs et les dispositifs qui existent.

Sensibilisation et Plaidoyer en faveur de l’éducation pour les enfants handicapés

Les pesanteurs culturelles, les raisons socio-économiques et l’environnement scolaire constituent des barrières à la scolarisation des enfants handicapés . Nous œuvrons pour sensibiliser l’opinion publique au sujet des enjeux de l’éducation pour les enfants en situation de handicap dans la perspective de faire adhérer les communautés à cette cause, à s’y investir  et à apporter leur soutien.Nos efforts de sensibilisation s’adressent aux parents, aux familles, communautés et à tous les citoyens.

Pour y parvenir ,

  •  nous intervenons dans les médias pour relayer les messages de plaidoyer en faveur de l’éducation des personnes  handicapées et  de leur autonomisation.
  • nous nous  joignons à d’autres acteurs de la société civile à l’occasion de la semaine d’action mondiale de la Campagne mondiale de l’éducation, la journée internationale de la femme, la journée internationale des personnes handicapées, la journée internationale de l’alphabétisation et des rencontres portant sur les thèmes des droits des personnes handicapées, les droits de l’enfant , l’éducation des filles et l’égalité des genres pour atteindre une cible plus large aussi bien au niveau national qu’international.
Lobbying visant la prise en compte du handicap dans les politiques publiques et les programmes de développement

Afin de nous assurer que la question du handicap reçoit un soutien, nous contribuons  aux débats et campagnes de plaidoyer  sur l’éducation, le handicap et le genre;  nous mettons tout en oeuvre pour faire intégrer le handicap aux politiques et programmes de développement et établissons des partenariats stratégiques pour renforcer notre plaidoyer.

Développement des partenariats avec d’autres organisations et organismes

Afin de contribuer aux efforts concertés pour réaliser les objectifs d’une éducation de qualité inclusive et équitable pour tous et toutes, nous explorons les domaines de collaboration potentiels et établissons des partenariats avec des organisations avec lesquelles nous partageons les mêmes vues.

Recherche
Afin de disposer des informations sur les thématiques  qui nous mobilisent, nous participons à des recherches collaboratives dans le cadre de projets.
Appui multiforme à la scolarisation des enfants handicapés et les filles en particulier

Nous informons, orientons, accompagnons et soutenons les élèves et/ou  les familles dans les démarches diverses.

Nos Projets

Pour la mise en œuvre de nos projets, nous mobilisons des ressources financières et humaines  issues de sources diverses.
L’aide financière est constituée du financement provenant des cotisations de nos membres, des opérations de levée de fonds et  des dons versés par des particuliers.
L’aide personnelle est reçue sous forme de ressources humaines, elle comprend  la collaboration des bénévoles, les interventions d’experts et la communication autour des missions de l’association et de ses activités.
Nous acceptons des dons de la part de particuliers, de fondations, d’organisations caritatives et d’entreprises privées souhaitant soutenir nos activités

Projet 1:  Sensibilisation  au handicap dans les écoles

Ce projet a pour objectif de contribuer à une meilleure compréhension du handicap afin d’assurer une bonne prise en charge et un meilleur accompagnement scolaires des élèves handicapés

Projet 2:  Appui à la scolarisation des filles handicapées en Afrique

En Afrique, être une fille et  frappée  en plus d’un handicap est parfois un double motif  de marginalisation  ou d’exclusion de l’accès à la prestation d’éducation et de la formation.

Afin de contribuer à la lutte contre cette exclusion, ce projet vise à améliorer  l’accès et la rétention  des filles handicapées dans le système scolaire .

Un projet pilote est en cours pour la période 2015-2020 : scolarisation des filles handicapées au Cameroun

En nous basant sur une recherche documentaire, les résultats d’une étude que nous avions menée en 2013/2014 et  l’évaluation de notre projet pilote en 2016, il ressort qu’au Cameroun, à peine 2% d’enfants porteurs de handicap ont accès à l’éducation ; les filles handicapées issues de milieux socio-économiques défavorisés éprouvent davantage de difficultés pour y accéder et s’y maintenir. Malgré les progrès accomplis dans ce pays, la scolarisation des filles n’est pas totalement acquise. Les filles représentent une proportion significative  des enfants non scolarisés, c’est–à-dire, appartenant à la tranche d’âge  scolaire mais non inscrits au primaire. Dans l’enseignement primaire, le taux net de scolarisation des filles est de 86,62% ; le taux d’accès en dernière année de 67,76% et le taux de survie en dernière année de  70,45%. Le ratio élèves /enseignant est de 44,2% (UNESCO-ISU, 2014). Par rapport à la moyenne nationale, la proportion des filles handicapées qui terminent le niveau primaire  est  relativement faible (30%).

Les raisons qui expliqueraient cette faible participation des filles handicapées sont les suivantes: les pesanteurs culturelles, les raisons socio-économiques et l’environnement scolaire.

Fort de ces constats, l’AAEEH a de bonnes raisons de croire, qu’en agissant sur les obstacles à la scolarisation des filles handicapées, il est possible de contribuer grandement à stimuler la demande et partant l’accès à l’éducation,  d’améliorer la participation et le maintien à l’école des filles handicapées jusqu’à la fin de leur scolarité en primaire.

L’objectif général du projet est de stimuler et d’encourager l’éducation des filles en situation de handicap en agissant sur les obstacles à leur scolarisation. De manière plus spécifique, le projet  vise à contribuer à améliorer l’accès, la participation et la rétention dans le système scolaire des filles handicapées des écoles primaires du Cameroun.  Il s’inscrit dans une dynamique d’accès aux droits humains pour les personnes handicapées selon la Convention relative aux droits des personnes handicapées (Art. 24) ,la convention relative aux droits de l’enfant (Art. 29) et les objectifs du développement durable (ODD 4 et 5), il s’inscrit également dans une dynamique de réduction des inégalités entre filles et garçons dans les systèmes d’éducation et l’autonomisation des femmes par le biais de l’éducation.

Ce projet s’insère dans les préoccupations du Cameroun en matière d’éducation des filles, de prise en compte des groupes vulnérables et de promotion de la femme selon les différents documents de stratégie sectorielle .

Pour plus d’informations sur le projet, contacter l’équipe projet (lien « Contacts dans le menu principal » ou contact@aaeeh.fr)