Le monde traverse une crise sanitaire préoccupante due à l’épidémie du coronavirus. De nombreux pays ont fermé écoles et universités pour limiter la propagation du Covid-19.

La scolarité de plusieurs élèves et étudiants se trouve perturbée, celle des apprenants ayant des besoins spéciaux se trouve encore plus compliquée.

Dans ce contexte, afin d’assurer aux élèves et étudiants la continuité éducative, des solutions alternatives comme des plateformes et ressources pour les apprentissages à distance entre autres sont mises en oeuvre .

AAEEH a reçu des nouvelles de parents inquiets ou désemparés au sujet de la continuité pédagogique pour leur enfant. AAEEH s’est intéressée de comprendre l’expérience des élèves handicapés, quelles sont les mesures nationales mises en place ? Quelles sont les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ces mesures ? Quelles sont les difficultés rencontrées et les solutions éventuelles à court , moyen et long termes?

Du 10 au 30 Avril 2020, AAEEH a conduit une enquête auprès de parents ou autres membres de familles d’élèves handicapés, d’enseignants et de professionnels intervenant auprès d’élèves handicapés.

L’objectif de l’enquête était d’avoir une vue d’ensemble de l’expérience de la continuité pédagogique pour les élèves handicapés, mise en œuvre par la plupart des pays , suite à la fermeture des établissements scolaires à cause de la pandémie du Coronavirus.

L’enquête, qui était davantage qualitative, avait pour but de collecter des informations narratives auprès de parents ou autres membres de familles d’élèves handicapés, d’enseignants et de professionnels intervenant auprès d’élèves handicapés.

L’enquête était conduite de façon virtuelle et a utilisé un document Word via Google form en Français. Le formulaire d’enquête a été distribué par mail, à travers les réseaux sociaux et le site internet de AAEEH. L’enquête a reçu une cinquantaine de réponses principalement de parents d’élèves handicapés d’Europe et d’Afrique .

Les participants avaient consenti à l’exploitation de leurs réponses pour ce rapport de façon anonyme.

Les résultats mettent en évidence la scolarisation des enfants handicapés à l’épreuve de la crise sanitaire actuelle.

Ils révèlent en effet des difficultés d’assurer la continuité des apprentissages aux élèves handicapés quand bien même des mesures auraient été mises en place. Par exemple, un parent dit qu’il doit “jouer le rôle d’enseignant et de kinésithérapeute pour son enfant car le suivi médical n’a pas été maintenu du fait du confinement”.

Dans d’autres contextes, les enfants handicapés restent en marge des solutions proposées pour diverses raisons entre autres : les canaux d’enseignement utilisés (radio, télévision, téléphone, internet) , la situation géographique (rural/urbain), la disponibilté de l’outil informatique, la capacité de la famille à accompagner l’élève handicapé dans ses apprentissages . Par exemple, un parent indique que dans son pays, “les cours dispensés à la télévision ne durent que quelques minutes et ne sont pas accessibles aux enfants déficients auditifs”.

Les résultats amènent à se demander si la crise sanitaire due à la pandémie du Covid19 ne serait pas une opportunité pour les systèmes d’éducation pour interroger la prise en compte du handicap dans les politiques et pratiques éducatives.

Principales recommandations aux décideurs/ Etats/Bailleurs de fonds

  • Assurer la prise en compte des besoins spécifiques de tous les élèves à toutes les réponses éducatives dans les situations de crise et d’urgence
  • Associer les parents d’élèves handicapés à la définition des réponses éducatives
  • Assurer la continuité de l’intervention des autres intervenants auprès des élèves handicapés (personnel du médico social)
  • Assurer l’accessibilité des apprentissages en tenant compte des besoins spécifiques par type de handicap notamment braille et langage des signes
  • Garantir la continuité pédagogique à tous grâce à la mise en place d’un système de recueil d’informations et de données qui intègre les différents types de handicap
  • Assurer le droit effectif à l’éducation aux élèves handicapés

Le rapport est en cours d’édition.